LE JOURNAL D'UN AUTRE / BUREAU
Festival Tout Therain 29 juin au 2 juillet à Canny Sur Therain https://www.eventuelherissonbleu.fr/FTT
LE NID DE CENDRES
Représentations Estivales du Nid de Cendres / 2e édition - 17/18/19/20 Août 2017 - Magnac-sur-Touvre www.niddecendres.com
LE PETIT POUCET
Création jeune public / tournée en Normandie / février mars avril 2018

LE PETIT POUCET

LE JOURNAL D’UN AUTRE

LE NID DE CENDRES

ACTUALITES

P R I N T E M P S   /   E T E    2 0 1 7

 

Cher Public,

En ce beau mois de mai, le K présentera ses petites formes sur le marché de Brionne le dimanche 14 !

Les 20 et 21 mai, les élèves des écoles, colléges et lycée de Brionne et ses environs présenteront le fruit de leurs recherches artistiques menées avec plusieurs membres de la troupe dans le cadre du projet Mouv’enRisles. Vous pourrez les suivre lors d’une balade sur la voie verte au Bec Hellouin pour un voyage sonore, plastique et théâtral !

Les 20 22 et 23 juin, ce sont les élèves du Thil en Vexin et les résidents de l’EHPAD de Gisors qui présenterons un film et un spectacle de marionnette autour de Don Quichotte.

Et puis aussi…..

Les 4 épisodes du Journal d’un Autre ainsi que Bureau joueront les 29 et  30 juin et les 1 et 2 juillet chez nos amis La compagnie de l’Éventuel Hérisson Bleu dans le cadre de leur magnifique festival tout Thérain.

 Le Nid de Cendres, notre épopée théâtrale revient pour une deuxième édition à Magnac sur Touvre les 17 18 19 et 20 août.

Le Petit Poucet, verra quand à lui le jour la saison prochaine au Théâtre du Château de la ville d’Eu et fera sa première tournée à travers les Théâtres du réseau 27 à partir de Février 2018.

A très vite, au détour d’un de ces nombreux rendez vous !

Pour en savoir plus, inscrivez vous à notre Newsletter ou suivez nous sur les réseaux sociaux !

Le K.

ORIGINES

couv_20IMG0002Actif depuis 2008 et basé dans le département de l’Eure, le Collectif du K réunit de jeunes créateurs venant d’horizons divers : théâtre, marionnettes, écriture, vidéo, photographie, musique.

En quatre ans, trois pièces de grandes troupes (15 comédiens sur le plateau), une dizaine de petites formes marionnettiques et burlesques, trois éditions d’une revue littéraire, deux expositions, la mise en place d’une programmation de jeunes créateurs et d’ateliers pour des écoliers et collégiens, ainsi qu’une dizaine de films ont pu voir le jour.

À l’origine de notre nom, une nouvelle de Dino Buzzati : Le K.

Elle retrace la vie d’un homme, Stéphano, fils de marin, frappé par une malédiction : victime « choisie » d’un monstre marin qui le poursuivra sa vie durant, il est contraint de rester à terre. Mais bientôt l’appel du large lui fait reprendre la mer. Il voyage donc autour du monde, suivi jour et nuit par l’ombre du K dans le sillon de son bateau.

C’est au crépuscule de sa vie, fatigué par cette fuite, qu’il décide d’aller défier La bête. Mais à l’instant de l’affront, il comprend que si le K l’avait suivi depuis tout ce temps, ce n’était que pour lui offrir son bonheur.

Si nous créons, si nous faisons du théâtre, de la vidéo, de la photographie, si nous écrivons, n’est-ce pas pour aller à la rencontre de tous les K qui nous suivent, nous
poursuivent, nous hantent ? Pour les illuminer d’art ?